Tous disciples en mission, l’audace d’une conversion

Lettre pastorale de Mgr Jean-Luc Hudsyn

« J’espère que toutes les communautés feront en sorte de mettre en œuvre les moyens nécessaires pour avancer sur le chemin d’une conversion pastorale et missionnaire qui ne peut laisser les choses comme elles sont ».
C’est ainsi que s’exprimait le pape François dans son Exhortation apostolique « La joie de l’Evangile ».

Touché par cet appel, je voudrais tous vous inviter, en ce début d’année pastorale 2018-2019, à entreprendre une démarche commune : prendre le temps durant une année d’approfondir ensemble cet appel à devenir davantage d’authentiques disciples du Christ, tous envoyés par lui en mission. Nous aider les uns les autres à nous laisser convertir par l’Evangile face à l’importance et aux enjeux de cette vocation ; unir nos prières pour rendre nos cœurs et nos communautés disponibles aux appels de l’Esprit ; discerner dans un dialogue ecclésial à tous niveaux les attitudes à évangéliser et les initiatives à prendre pour devenir « des disciples-missionnaires toujours plus passionnés pour Jésus et sa mission »

Certains reçoivent ces termes avec enthousiasme mais en ont des interprétations et des mises en pratique parfois très différentes. D’autres entendent cela avec réticence : les mots d’ « évangélisation » ou de « nouvelle évangélisation » n’auraient-ils pas des accents de reconquête ? de prosélytisme ?  Or justement, le pape François a quelque peu modifié le vocabulaire qu’il utilise : il nous appelle à devenir une « Eglise missionnaire », c’est-à-dire une Eglise consciente qu’elle a une mission à remplir. Fréquemment, il reprend une expression qui nous vient d’Amérique latine : par notre baptême, notre confirmation, nourris par chaque eucharistie, nous sommes tous appelés à devenir des « disciples missionnaires ».

Une conjonction de deux termes qui souligne le lien indissociable entre ces deux réalités :

Être disciple du Christ, marcher à sa suite, c’est nécessairement devenir un chargé de mission ; c’est
devenir comme lui des semeurs patients et persévérants de sa bonne nouvelle, envoyés avec lui pour jeter
à toute volée la semence de l’Évangile.

Être missionnaire s’enracine dans une relation de communion et d’amitié avec le Christ toujours à
l’œuvre, dans la contemplation de la manière dont il a vécu sa mission, dans la fréquentation de sa Parole
qui nous évangélise nous-mêmes.

En concertation avec mes collaborateurs et les différents Conseils du Vicariat, nous allons donc
vivre une année pastorale intitulée : « Tous disciples en mission – L’audace d’une conversion ».

Elle concerne, à la fois, chacune et chacun d’entre nous personnellement ainsi que les paroisses, les
Unités pastorales, les communautés, groupes et mouvements divers de notre Eglise en Brabant wallon.

Vivre une année particulièrement intense, autour de cette question : que nous demande aujourd’hui le
Seigneur – personnellement et en Eglise – comme conversion pastorale et missionnaire ?

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*