ALLELUIA ALLELUIA LE CHRIST EST RESSUSCITE!

IL EST VRAIMENT RESSUSCITE ! ALLELUIA!

Même après sa mort effrayante, Jésus demeurait au centre de la vie de Marie. Aux yeux des Pharisiens, il était parti pour toujours mais pour Marie, son amour pour Jésus vivait encore. Elle voulait le voir, être avec lui. Elle s’est levée de bon matin. Et que faire de la pierre à l’entrée du tombeau ? Elle ne s’arrêtait pas aux difficultés, parce que l ’amour vrai vainc toutes les difficultés. Elle trouverait un moyen. A quoi pensait-elle en accourant au tombeau ? Marie était poussée par son grand amour pour Jésus. Elle n’a pu expérimenter sa capacité d’aimer qu’après avoir été « ressuscitée » par l’amour de Jésus pour elle, manifesté en pardonnant tous ses péchés.

La nouvelle de Marie les stupéfie : Jésus n’est pas dans le tombeau. Ils en ont le souffle coupé. Sans attendre, ils se précipitent jusqu’au tombeau. Ils sont poussés par leur espoir, surtout Jean. Il aimait tant Jésus ; il était le disciple que Jésus aimait. C’est une grande grâce. C’est une grâce que nous devons demander à l’Esprit Saint

Le linge …roulé à part à sa place : ce détail n’échappe pas à l’évangéliste. Pendant les trois années passées avec Jésus, Jean l’avait observé et il connaissait chacun de ses gestes. Sans doute avait-il souvent vu Jésus ranger soigneusement ses affaires de cette manière …quand il a vu les linges, il a cru. Étourdi, il sort du tombeau. Jean aussi avait « ressuscité » : sa foi était vivante ; il savait qui il était et sa vie ne faisait que de commencer. Le péché terrible du Calvaire s’était transformé en un moyen de salut. L’amour est plus fort que le péché. L’amour est plus fort que la mort.

Tiré de catholique.org